#9 Streetstyle : Alex

alex streetstyle for garancedesiree.com
Alex.. Après un mois à faire les 400 coups à Berlin l’été dernier et de franches parties de rigolades à Lyon, mon départ pour l’Angleterre se rapprochait à grands pas. Un samedi soir, un verre à la main, je lance “mais viens avec moi à Londres!”
Quelques semaines plus tard, c’était chose faite. Mon géant et moi sommes à Londres. Les rois du pétrole.
1m96 de gentillesse, de fou rire et parfois de disputes, qui ne durent jamais longtemps.
Trois mois plus tard.. le plus gros câlin de la création sur le quai de l’Eurostar.
Bonnie “Prince” Billy et son clip londonien ne tombait pas mieux pour nous illustrer.

Mon géant a aussi été mon photographe pendant ces trois mois. Lors de son dernier weekend, je l’ai fait passer de l’autre côté de l’objectif..
Toujours pointu dans ces choix vestimentaires, il est un cobaye idéal pour un article streetstyle.

Alex streetstyle men fashion

After a whole month painting the town blue in Berlin last summer and having a blast back in Lyon together, my plans to move to London were getting more and more real. It was on a one of our usual Saturday nights, a drink in my hand that I simply said : “Why don’t  you come to London with me?”
A few weeks later and here we were, all settled in London, my giant and me, at the top of the world !
6ft5 of kindness, laughters and of fights that never last long, that what Alex is.
Three months later, we were giving each other the biggest hug ever seen at St Pancras waiting for the Eurostar.
Bonnie Prince Billy and his video clip shoot in London are just perfect for us two.

Alex is also the person who’s been taking my pictures for all this time. On his last weekend in London, I decided it was time for his picture to be taken..
Alex has this sense of style and always picks interesting outfits. What an ideal candidate for a streetstyle post..

Hebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'image

Jacket – Levi’s ; Tee shirt – Topman ; Trainers – River Island ; Watch – Larsson and Jennings ; Sunglasses – Garrett Leight

Well, you’re my friend, (that’s what you told me)
And can you see (what’s inside of me)
Many times we’ve been out drinking
And many times we’ve shared our thoughts
But did you ever, ever notice, the kind of thoughts I got
Well you know I have a love, a love for everyone I know
And you know I have a drive to live I won’t let go
But could you see its opposition comes arising up sometimes
That its dreadful antiposition comes blacking in my mind

Rendez-vous sur Hellocoton !

Slippery Slope

Garance Désirée hair bun
It took me ages to find a faux leather skirt I like that would fit. It is always quite difficult for me to find a skirt that fits if it is not a skater skirt. The reason is the weird way I am built. I am not going to complain but having normal hips and a the waist of a baby girl does not make it easy when shopping retail. The zara version of this skirt happened to be a real disaster and I ended up finding what I was looking for.
I can’t get enough of that blouse, whose pattern reminds me of a Monet picture, nor of this clutch I borrowed from my mother. These sandals are my friend’s Leslie and I usually avoid wearing heels when I am wearing something short but the temptation to borrow them was just too strong. I guess it is a bit of a slippery slope, a dangerous thing to do, but it is what makes it fun, isn’t it?
outfit of the day by london blogger garance desiree
J’ai mis un temps fou à trouver une jolie jupe imitation cuir qui me plaise et qui m’aille. Il m’est toujours difficile de trouver des jupes qui m’aillent si elles ne sont pas ajustées à la taille puis amples. La raison ? Ma morphologie. Des hanches normales mais une taille de bébé. La version zara de cette jupe était une simple catastrophe. C’est finalement chez h&m et pour une somme modique que j’ai trouvé la jupe parfaite.
Pour le reste, j’aime toujours autant cette blouse, qui me fait penser à un tableau de Monet et ne me lasse pas de ma pochette vintage trouvé dans le placard de maman. Je ne porte habituellement pas de talons quand je dévoile mes jambes mais l’envie d’emprunter les nouvelles sandales de ma copine Leslie était bien trop forte. Je suppose que c’est un ‘slippery slope’ ou terrain glissant comme on dit chez nous.. mais c’est doute ce qui rend la chose agréable !
h&m leather skirt and vintage clutch

Tee-shirt – Mango ; skirt – H&M ; Sandals – Topshop ; Clutch – Vintage ; Lipstick – Kate Moss for Gemey Maybeline 


half way done the cliff
no way up no way back
suck in the middle i’m
stuck in the middle
Rendez-vous sur Hellocoton !

IAMSTERDAM

Upload images
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Le weekend dernier j’ai eu la chance de me rendre à Amsterdam pour un long weekend. C’était une première pour moi! Je suis partie avec la jolie Millie du blog It’s a LDN thing et comme nous sommes de vraies aventurières, nous sommes parties avec iDBUS ! Voyager de nuit est une obligation quand on a dix heures de trajet, mais entre wifi et sieste, c’est finalement passé très vite.

Au programme, promenades le long du canal, marché au fleur, Vondelpark, des gaufres et un brin de shopping.

Amsterdam, ville de lumière. On ne peut décidément pas ignorer l’atmosphère singulière apportée par le reflet de la lumière sur l’eau. Et puis les fleurs.. des fleurs absolument partout ! Finalement c’est une ville un peu surréelle. Tellement que je ne pourrais pas y vivre.

Ce petit voyage m’a permis de me rendre compte d’une chose : j’ai trouvé mon chez moi. Londres, mon amour, nulle autre ville ne t’arrive à la cheville.

 

I was in Amsterdam last weekend. I had never been so could barely control my excitement. I went with the lovely Millie from It’s a LDN thing and as we are very adventurous girls, we traveled by bus with iDBUS. Travelling by night is a must when you know you’re gonna be stuck in a bus for ten hours, but it really wasn’t that bad between the sleeping and the wifi.

We’ve been walking along the canal, enjoying the flower market and Vondelpark but also delicious waffles and a tiny bit of shopping.

Amsterdam really is a city of light. The atmosphere is completly different from what I am used to here in London. The presence of water and flowers everywhere makes it unreal – so unreal I couldn’t live in such a city.

This little trip made me realise one thing: I know where I belong. London, my love, no other cities can try and compare.

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Tee shirt – Garçonne ; Shorts – Levi’s ; Scarf – Zara ; Sandals – Primark

Rendez-vous sur Hellocoton !

Hello my name is Paul smith

hello my name is paul smith

I thought I would start a new category of posts for the blog. I realise not everyone is lucky enough to go to fashion exhibition, why? Because they are only taking place in big fashion cities such as Paris, Milan, New York or London. I know your frustration. When I was living in Lyon, it used to make me so mad not to be able to go to Paris fashion exhibition. My love for fashion would sometimes make the trip worth it though, and this is how I got to see all major exhibitions : the Jean Paul Gaultier Pain Couture exhibition in 2005, the YSL retrospective in 2010 or the Azzedine Alaia exhibition in 2013.

Now that I am living in London, I don’t have to travel so much. Fashion is right here. I have only been in London five months amd have already been to two beautiful fashion exhibitions. I thought today I would talk to you about the Paul Smith exhibition held at the Design Museum for about ten more days. If I know quite a lot about french designers, I must admit I am not that well educated when it comes to british designerm yet, especially when they don’t have a haute couture collection. You imagine how excited I was to learn more! I am not gonna give you a full report of Paul Smith’s life. You can google it. But here are a few facts I didn’t know about and that I will remember :

- His first ambition was to become a professional cyclist !

- Paul Smith first boutique was so tiny two people could barely stand in it.

- Just as Lagerfield, Paul Smith is a photographer.

- He is one of the rare designers for whom menswear is equally important to womenswear (maybe even more)

- He is a real artist. And by that I mean his whole brain depends on creativity. Art is everywhere, all the time.

I hope you are enjoying this post, there will be more ! Don’t forget to check out the video at the end of this post for a tour of the exhibition with Paul Smith himself  :)

paul smith office paul smith studio

J’ai eu envie de créer une nouvelle catégorie d’articles pour le blog ! Je suis consciente du fait que tout le monde n’a pas la chance de pouvoir se rendre aux expo mode. Pourquoi ? Parce qu’elles prennent toujours place dans les capitales de la mode telles que Paris, Milan, New York ou Londres. Je ne peux que comprendre votre frustration. Quand je vivais à Lyon, rater les expos parisiennes me rendait folle. Parfois, je faisais le nécessaire pour me déplacer, par amour pour la mode, j’ai donc pu voir l’exposition pain couture de Jean Paul Gaultier en 2005, la rétrospective Yves Saint Laurent en 2010 et l’exposition Azzedine Alaïa en 2013.

Depuis que j’habite à Londres, plus besoin de faire des plans tordus pour pouvoir me rendre aux expo. La mode est là, juste là. Je suis à Londres depuis 5 mois et j’ai déjà eu la chance de voir deux supers expos. Aujourd’hui je vais donc vous parler de l’exposition Paul Smith présentée au Design Museum pour encore dix jours. Si j’ai une bonne culture mode pour ce qui est des designers français, mais je dois avouer que je ne connais pas si bien les designers anglais.. pour le moment ! Vous imaginer donc mon bonheur d’en apprendre davantage ! Je ne vais pas vous faire un rapport complet sur Paul Smith sa vie, son art, pour ça, il y a google, mais voilà quelques infos dont je me rappellerai !

- Son projet professionnel de base ? Devenir cycliste !

- La première boutique de Paul Smith était si petite que l’on pouvait à peine rentrer à deux dedans !

- Tout comme Karl Lagerfeld, Paul Smith est aussi photographe.

- La mode masculine est tout aussi importante à ses yeux, si ce n’est plus, que la mode féminine.

- C’est un vrai artiste. Son fonctionnement repose sur sa créativité. L’art est partout.

J’espère que cette nouvelle catégorie d’articles vous plait ! N’oubliez pas de regarder la vidéo en fin d’article pour une visite de l’exposition, guidée par Paul Smith lui-même :)

paul smith clothes paul smith collection

Rendez-vous sur Hellocoton !

Perfectly perfecto !

Hebergeur d'image
Lors de mon retour en France il y a quelques semaines, j’ai non seulement profité de ma famille et de mes amis, mais j’ai aussi eu la chance de passer une matinée avec l’équipe de la Canadienne. C’était un moment un peu particulier pour moi car la Canadienne, malgré son nom, est une marque lyonnaise ! Si je ne cesse de dire que la France ne me manque pas le moins du monde, je dois quand même bien avouer avoir un petit pincement au coeur quand je pense à Lyon.. Mais aujourd’hui je suis là pour vous parler de leur travail. J’ai toujours été fascinée par le cuir. Ayant travaillé chez Lancel, j’avais alors eu la chance d’être formée aux différentes peaux et traitements. Je crois que ce qui me plait le plus, c’est qu’il s’agit d’une matière vivante, qui ne cesse d’évoluer pour gagner de plus en plus de cachet ! Je vous laisse sur les mots de Carl Barat, qui nous raconte son rapport aux blousons de cuir.

Après avoir rencontré l’équipe de la Canadienne et visité leurs deux boutiques, j’ai pu choisir les trois pièces de mon choix pour un shoot improvisé dans leur studio ! Un choix décidément très orienté perfecto !

Hebergeur d'image
Hebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'image


Rendez-vous sur Hellocoton !

Garance Désirée X Sud Express : the leopard look (giveaway inside)

Hebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'image

Aujourd’hui c’est la folie ! Vous êtes plus de 1000 à me suivre ici et ça remplit mon petit coeur de joie. Pour fêter ça, je m’allie à une marque avec qui j’ai déjà travaillé plusieurs fois et que je porte depuis des années : Sud Express.

Nous nous vous donnons donc la possibilité de remporter un bon d’achat de 50 euros à dépenser sur l’e-shop www.sudexpress.com

Pour participer :

  • Aimer les pages facebook Garance Désirée le blog et Sud Express
  • Laisser un commentaire sous cet article pour m’indiquer le lien de l’article que vous achèteriez si vous remportiez le bon d’achat
  • Me raconter une boutade, parce que je suis comme ça, j’aime bien les blagues :)

Vous pouvez aussi me suivre sur Instagram @garancedesiree

Vous avez jusqu’à dimanche minuit pour participer ! Alors n’oubliez pas, racontez moi votre meilleure blagounette !

 

Hebergeur d'image
Hebergeur d'imageTop and trousers - Sud Express ; shoes - Zara

Love buckles under the strain of those wild nights
Run but you cannot hide
Mad sounds in your ears, they make you get up and dance
They make you get up
All night long they reappear
They make you get up and dance
Yeah they make you get up

Rendez-vous sur Hellocoton !
La gagnante tirée au sort est Anne ! Sa blague ? ‘Qu’est-ce qu’il manque a une femme qui a 3000 likes et 1000 commentaires sur ça photo de profil Facebook ?…ses vêtements!!’
Félicitation, tu sera contactée par mail.
Merci a toutes pour vos blagues :)

Daddy’s Girl

Hebergeur d'image

I went back to France for a long weekend and, arriving with an empty suitcase, I came back with a bag full of the rest of my shoes and french products.

As I didn’t have much with me, I had to think outside the box and create an outfit with what I could find.

Coming back to France enabled me to spend some time with family. Family can be oh so useful when it comes to finding something to wear. It’s in my dad’s closet I finally found what I was looking for. I’ve always loved wearing men’s clothes. Five years ago, when I left home after school, I actually found myself in quite an awkward situation. I was wearing my dad’s shirts on a daily basis but couldn’t take them with me. I had nothing to wear !

My wardrobe isn’t empty anymore but I love stealing my dad’s shirts just as much as I used to. I’m guessing it is my inheritance.. A song my dad particularly likes..

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Je suis rentrée en France pour quelques jours. Je suis arrivée avec une valise vide et revenue avec le reste de mes chaussures et tous les produits français qu’il me manquait. Comme je n’avais pas pris grand chose avec moi, j’ai du improviser un look avec ce que j’avais sous la main.

Revenir en France m’a permis de revoir ma famille. Une famille bien utile lorsqu’il s’agit de trouver de quoi s’habiller. C’est dans le placard de mon papa que j’ai trouvé mon bonheur. J’ai toujours adoré porter des vêtements d’homme. Quand j’ai quitté la maison après mon BAC il y a cinq ans, je me suis d’ailleurs retrouvée dans une situation délicate. Je portais les chemises de mon père presque quotidiennement mais ne pouvais pas les emmener avec moi. Je n’avais donc plus rien à me mettre.

Si j’ai depuis largement ré-étoffé ma garde robe, j’aime toujours autant piquer les chemises de mon papa. A croire que c’est mon héritage.. Une chanson de Biolay que mon papa aime tout particulièrement.
Hebergeur d'image Shirt – Esprit ; Jeans – Cheap Monday ; Sandals – Zara

Si tu aimes la marée basse
Mon enfant, mon enfant
Le soleil sur la terrasse
Et la lune sous le vent
Si l’on perd souvent ta trace
Dès qu’arrive le printemps
Si la vie te dépasse
Passe, mon enfant
Rendez-vous sur Hellocoton !